Besoin de passer le relais?

Séjours d'éloignement et d'apaisement

 Au sein des structures d'accueil de mineurs il n'est pas rare de voir un jeune mettre à mal le cadre de son placement et mettre en déroute les équipes éducatives. Bien souvent les alternatives proposées sont limitées et ne correspondent pas toujours au besoin du jeune ou de la structure.

L'éloignement au sein d'un autre établissement s'avère souvent compliqué et n'aboutit pas nécessairement au résultat escompté. Au cours de nos parcours professionnels nous avons pu constater à de nombreuses reprises qu'un temps d'éloignement en individuel avec un éducateur aurait pu apporter une réponse d'un nouveau genre mais non des moindres. Durant une expérience en foyer d'accueil d'urgence pour mineur certains d'entre nous ont eu l'occasion de proposer cette alternative et de la mettre en oeuvre. Celle-ci s'étant avérée très bénéfique pour le jeune ainsi que pour les équipes éducatives nous avons choisi de vous soumettre cette idée tout en vous proposant nos services.

Nous offrons donc nos services pour des séjours de "rupture" ou plus précisément "d'éloignement" ou "d'apaisement" sur de courts séjours en cas de situation atteignant un point de non-retour.

 

LES OBJECTIFS

A travers la mise en place d'un séjour de rupture, nous accompagnons le jeune à modifier ses représentations de lui-même et du monde. 

Il s’agit de : 

- Offrir au jeune un temps centré sur soi dans un cadre contenant 

- Créer un espace propice à la reconstruction et à l’épanouissement de soi 

- Favoriser la prise de conscience de ses potentialités individuelles et renforcer la (re)valorisation de soi, la confiance en soi. 

- Faire émerger des savoir-faire et des savoirs être 

- Faire émerger des centres d’intérêts 

- Donner les moyens d’une prise de recul 

 

LES MOYENS

La rupture

La notion de rupture peut apparaître contradictoire avec une démarche éducative où les notions de lien et de continuité sont importantes ; la rupture avec la famille, les amis, les lieux de vie, le mode de vie peut devenir génératrice d’angoisse. Il faut penser la notion de rupture comme une prise de distance et une séparation. 

Il s’agit de mettre les jeunes à des places inhabituelles qui font surgir des doutes, des questionnements. Le temps, l’espace, les préoccupations habituelles, tout est bouleversé. Face à ce chamboulement, le jeune sent bien qu’il est urgent de retrouver individuellement d’autres repères et de s’organiser avec le ou les autres pour surmonter les épreuves les plus simples de l’existence quotidienne hors du cadre habituel. Cette rupture qui déstabilise a pour objectif de permettre un retour sur soi, une prise de conscience de ses capacités, et une ouverture à l’autre. 

Changement d’espace

La concentration de la vie sur le vécu d’un temps présent permet au jeune de relativiser son histoire, son passé, ses difficultés, Il y a une adaptation à être maintenant au-delà de ses propres résistances. Ce temps permet aussi de se ressourcer. Dans un environnement du « vivre au présent », il est plus aisé de se dégager de la pression exercée par le cumul des échecs et la représentation négative de soi-même et peut-être s’autoriser à prendre le temps de se construire. 

Les séjours d'éloignement se déroulent de préférence dans un environnement montagnard où les travaux des hommes s’inscrivent en réponse à l’environnement naturel. Bien que toutes les grandes agglomérations soient des pôles d’attractions offrant de multiples possibilités propices au développement, elles sont aussi paradoxalement dans cette offre de consommation sans limite, source de nombreuses difficultés dans la construction de soi. Les jeunes accueillis, en difficulté psychosociale, ont besoin d’être aidés, soutenus dans l’appropriation de leur espace physique, psychique et social. Le séjour de rupture s’inscrit donc en distanciation d’un environnement urbain qui sollicite trop leurs fragilités. 

Une souplesse d’intervention

Le projet de prise en charge est centré sur la problématique du jeune dans le respect de son rythme d’évolution. 

Le projet se construit sur la base d’activités sportives de pleine nature (ski, randonnée, rafting, cayonning, via ferrata...) et des besoins estimés par l’équipe éducative. Ce mode de prise en charge permet dans sa souplesse de fonctionnement des réponses adaptées aux situations individuelles. 

Respect de soi / Respect d’autrui

L’action éducative en séjour de rupture s’oriente vers l’apprentissage de la nécessité de règles de vie pour exister dans le respect de soi et d’autrui. Pour que cet apprentissage soit effectif, il est important de favoriser la compréhension de l’obligation de respecter ces règles pour vivre en toute liberté. Les notions "respect d’un cadre" et "liberté de soi" ne sont pas antinomiques mais bien complémentaires pour vivre au sein d’une société dans le respect de soi et d’autrui. Une fois inscrites dans les habitudes, ces règles deviennent rassurantes et protectrices en permettant de créer un climat de confiance et de réconfort. Les éducateurs doivent être capable de définir clairement « les règles du jeu » et de s’y tenir. Les jeunes sont très sensibles aux réponses qu’on leur donne ; celles-ci doivent être justes mais surtout elles doivent tout simplement être données. 

Rien n’est plus déstabilisant ou insécurisant que les situations qui restent floues, sans issue. 

Savoir faire/savoir être

Le travail éducatif consiste entre autres à utiliser les mises en situations pour permettre au jeune une prise de conscience de ses valeurs individuelles, ainsi qu’un nouveau mode de relation. Il s’agit d’orienter l’expression de son besoin de reconnaissance par l’acquisition de savoir-faire et de savoir être, adaptés socialement, et favorables à l’épanouissement de la personnalité. 

Redécouvrir l’estime de soi sous-entend d’être reconnu comme investi de valeurs au regard de soi et d’autrui. Favoriser les mises en situation de découverte de soi et de ses potentiels individuels et créatifs participe à ce processus. 

Les récompenses, paroles et actes d’encouragement ont une importance capitale pour redonner confiance au jeune. 

L’échange et la différence

A travers ces séjours nous voulons permettre au jeune de comprendre que le partage des différences est enrichissant pour la construction de soi. Lui faire également prendre conscience des divers possibles existant en dehors de son environnement social afin qu’il puisse accéder à une réelle notion de choix dans les orientations qu’il désire prendre pour son devenir, dans sa construction personnelle, sociale et professionnelle. Cet échange culturel et professionnel permet ainsi d’agrandir son regard sur la vie dans une plus vaste tolérance de la différence, de mieux saisir ce qui appartient à l’individu en tant qu’être unique et qu’être social. 

 

LES OUTILS

Il s’agit principalement de s’extraire de son environnement, et de développer des activités propices à la prise de distance avec les problématiques du jeune. 

Les activités physiques quelles qu'elles soient s'avèrent selon nous un outil pertinent permettant un réel dépassement de soi.

Le séjour court permet de débloquer une crise qui ne trouve pas d’issue dans le lieu d’accueil habituel du jeune.